L’administration des élections

Thèmes Par Pays

L’administration des élections

Burkina Faso

L’administration des élections au Burkina Faso relève principalement des missions dévolues à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI). La CENI est une structure permanente chargée de l’organisation de tout le processus électorale depuis la confection des listes électorales jusqu’à la proclamation provisoire des résultats des différents scrutins.

Tchad

L’analyse des organes de gestion des élections au Tchad, comme d’ailleurs dans nombre de pays africains, fait ressortir deux dimensions inextricablement liées. La première dimension est relative à l’impartialité des organes de gestion des élections qui est érigée en principe cardinal.

Mali

L’administration des élections au Mali est assurée par le Ministère chargé de l’Administration territoriale, la Commission électorale Nationale indépendante (C.E.N.I.) et la Délégation générale aux Elections (DGE). Chacun de ces acteurs joue un rôle déterminé.

Mauritanie

Après les résultats « du Dialogue National » en 2012, il a été décidé de créer une Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) permanente chargée d’organiser les élections mettant ainsi fin au système d’organisation par le Ministère chargé de l’Intérieur. Avant de voir ce nouveau système de gestion pour les prochaines élections, il convient de montrer comment était organisé les élections.

Niger

En 1993, il y’avait la Commission Nationale de supervision des élections qui regroupait les acteurs de la société civile et qui veillait à ce que les élections ne soient pas truquées. Avant les élections législatives anticipées de 1995, les partis politiques de l’opposition ont exigé la mise sur pied d’une Commission électorale nationale indépendante (CENI) dont la mission se résumait à l’organisation, le déroulement, et la supervision des élections.

Sénégal

Les institutions qui interviennent directement dans l’administration des opérations électorales au Sénégal sont le ministère de l’Intérieur et la Commission électorale nationale autonome (CENA). D’autres institutions interviennent certes mais dans le processus électoral mais à un degré moindre. Il s’agit essentiellement du Conseil constitutionnel, de la Cours d’Appel de Dakar (CAD) et du Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA).

This post is also available in: English (Anglais)